Producteurs

Corte Balbi Soprani

BALBI SOPRANI

Le jeune domaine viticole Balbi Soprani a été fondé en 2002 par Francesco Capetta. Sous la direction de ses enfants, l’entreprise connaît aujourd’hui un franc succès, tant sur le plan national qu’international, grâce à ses vins piémontais de grande qualité. Pour l’élaboration des vins et des vins mousseux, la famille Capetta recourt aux technologies et aux approches œnologiques des plus modernes, sans jamais perdre de vue son ancrage régional et l’amour pour ses origines et son terroir.



«Les vins de Balbi Soprani font honneur à la longue tradition du Piémont dans la production de vins naturels de qualité supérieure.»

Balbi Soprani exploite 21 hectares répartis sur les communes de Santo Stefano Belbo et Cossano Belbo. Celles-ci se trouvent dans la région du Moscato d’Asti, dont les collines d’une beauté à couper le souffle ont été inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2014 en raison du lien indissociable entre l’homme et la vigne. Les coteaux y sont si escarpés et accidentés, avec des pentes à plus de 50 %, que l’on peut parler de viticulture héroïque.

Balbi Soprani est une exploitation agricole qui réunit des vignobles sélectionnés par la famille Capetta.
Vers le site web »

Vins




Boussole Magazine

South Wines, un univers de rêve

 

Sélection vins de fêtes

L’excellence en caisses bois et etuis.

QUINTA NOVA INVENTE LES VINS DE DEMAIN

Quinta Nova de Nossa Senhora do Carmo séduit par sa beauté incomparable. Perché au-dessus du Douro, niché au cœur d’un paysage unique au monde et préservé à juste titre.

QUINTA DE S. JOSÉ: LE SOLEIL DANS LE CŒUR

João Brito e Cunha est un modèle d’hospitalité pour la nouvelle génération de vignerons qui se sont établis sur les rives du Douro et ont donné vie à des projets pleins d’ambition.

PORTO, LE BERCEAU DES VINS DU MÊME NOM

Même si les raisins poussent dans la vallée du Douro, la ville côtière lusitanienne de Porto donne son nom aux vins éponymes. Ils y sont transportés pour leur maturation et leur stockage.

LA CLÉ DE LA RENOM- MÉE: UNE PUBLICITÉ BIEN PENSÉE

L’histoire de Sandeman remonte à 1790. Alors âgé de 25 ans, George Sandeman demande à son père un prêt de 300 livres pour s’installer comme négociant en vin à Londres.