Producteurs

Cantina Santa Maria La Palma

CANTINA SANTA MARIA LA PALMA

L’histoire de la Cantina Santa Maria la Palma est celle de bras robustes, de dos droits et de la passion de 100 familles. Son origine remonte à plus de 70 ans dans la Nurra, un paysage escarpé et aride du nord-ouest de la Sardaigne. Une réforme agraire menée à la fin des années 1940 a conduit à une redistribution des terres autour d’Alghero. Et quelles terres ! En effet, à force de ténacité, de flair et de cette chance qui sourit aux plus persévérants, les familles en ont fait un vignoble parmi les meilleurs de l’île.



Les 700 hectares de la Cantina sont aujourd’hui encore cultivés avec la même authenticité et le même attachement aux traditions paysannes. Il en résulte une exploitation moderne qui sait tirer le meilleur des bonnes terres, des conditions climatiques idéales et des trésors que sont les cépages indigènes. Outre les cépages cannonau et vermentino, très appréciés dans toute la Sardaigne, on y cultive le cagnulari, qui aurait été introduit sur l’île pendant la domination espagnole. Sans oublier le monica, qui doit son nom aux moines (les «monaci») qui l’ont planté ici dès le XIe siècle. Les vins produits sous le label «Aragosta» sont la meilleure preuve de l’habileté avec laquelle la Cantina allie savoir-faire ancestral et méthodes modernes au chai. Orné du homard, emblème de la marque, le vermentino s’est hissé parmi les leaders en matière de rapport qualité-prix en Italie. Cela n’a pas échappé au Wine Spectator, qui l’a classé parmi les 100 meilleurs vins du monde. Cerise sur le gâteau, il existe aussi en rosato et en spumante.

«Nous avons des objectifs ambitieux. Mais aussi les sols et les compétences, sans oublier les hommes et les femmes pour les atteindre.»

Roberto Salis, directeur de la Cantina
Cantina Santa Maria La Palma, Weinberge am Meer
La grande proximité d’une bonne partie des vignobles de la Cantina avec la mer ne se traduit pas seulement en avantages climatiques. Cette particularité se retrouve également dans le nom de certains vins. «Le Bombarde», un assemblage de connonau et de monica di Sardegna, porte le nom d’une célèbre plage. Son étiquette arbore les canons défensifs qui y auraient été utilisés.   

Vins




Boussole Magazine

South Wines, un univers de rêve

 

Sélection vins de fêtes

L’excellence en caisses bois et etuis.

QUINTA NOVA INVENTE LES VINS DE DEMAIN

Quinta Nova de Nossa Senhora do Carmo séduit par sa beauté incomparable. Perché au-dessus du Douro, niché au cœur d’un paysage unique au monde et préservé à juste titre.

QUINTA DE S. JOSÉ: LE SOLEIL DANS LE CŒUR

João Brito e Cunha est un modèle d’hospitalité pour la nouvelle génération de vignerons qui se sont établis sur les rives du Douro et ont donné vie à des projets pleins d’ambition.

PORTO, LE BERCEAU DES VINS DU MÊME NOM

Même si les raisins poussent dans la vallée du Douro, la ville côtière lusitanienne de Porto donne son nom aux vins éponymes. Ils y sont transportés pour leur maturation et leur stockage.

LA CLÉ DE LA RENOM- MÉE: UNE PUBLICITÉ BIEN PENSÉE

L’histoire de Sandeman remonte à 1790. Alors âgé de 25 ans, George Sandeman demande à son père un prêt de 300 livres pour s’installer comme négociant en vin à Londres.